Comment le coronavirus a bousculé la vie des agents immobiliers




Face à l’épidémie de Covid-19 et aux mesures de confinement qui en découlent, les agences immobilières ont dû fermer leurs portes et basculer en urgence toutes leurs activités sur Internet.


Les portes des agences immobilières sont closes depuis lundi. Comme les bars, restaurants, et autres établissements « non indispensables à la vie de Nation », elles ont dû fermer pour enrayer l'épidémie de coronavirus dans le pays. Et « cette crise aura forcément une incidence sur le marché », expose Laurent Vimont, le président de Century 21.Comme celles d'Orpi, « nos agences sont fermées au public et nous ne faisons plus de rendez-vous physiques », poursuit Laurent Vimont. Tous les agents immobiliers sont priés de travailler depuis chez eux, comme c'est le cas dans presque toutes les agences. Télétravail, signature électronique et visites virtuelles vont donc devenir leur quotidien. « Cette crise est un violent coup de pied pour les agences qui vont être obligées de se digitaliser », prévient un patron d'agence.Les visites d'appartements à l'arrêt

« Nous ne nous déplacerons plus », confirme Thomas Venturini, le patron de Liberkeys, une agence en ligne, dont les équipes sont déjà habituées au télétravail. Terminé les estimations physiques, la prise de photos et les visites… Les clients devront mettre la main à la pâte : « Nous leur expliquons comment prendre les photos, quoi prendre, etc. » explique Thomas Venturini. Mais viendra le moment où le virtuel devra devenir concret dans la tête de l'acheteur. « Si ça dure plusieurs semaines, ce sera compliqué », admet Thomas Venturini.


    ©2019 by ER immobilier